Je n’avais jamais lu de livres de Marc Levy jusqu’à présent car vous le savez j’apprécie avant tout lire des recueils issus des mondes de l’imaginaire, fantasy et fantastique et je ne lis que rarement du contemporain. Cela dit on m’a parlé de celui-ci en me disant qu’il avait une pointe de fantastique à propos d’un petit garçon qui peut voler les ombres des gens et j’ai tout de suite été beaucoup plus attirée par ce roman. Je me suis finalement mise à le lire et je l’ai beaucoup aimé.

Marc Levy, Le Voleur D'Ombres

On y suit un petit garçon pendant la première moitié du roman, qui nous parle à la première personne. Arrivant dans un nouveau collège il va très vite s’y sentir seul puisqu’il se fera martyriser par un autre élève, Marquès. À la maison ce n’est guère mieux, son père quitte la maison et il ne le reverra jamais. On va donc suivre ce petit garçon un peu perdu qui va découvrir qu’il a la faculté de faire des choses étranges avec son ombre. En effet, il peut intervertir la sienne avec celle d’un autre et en apprendre plus sur cette personne. Les ombres des gens viennent à lui pour lui demander de l’aide et il en apprend plus sur les sentiments enfouis de ces personnes. Dans la seconde partie du roman, ce petit garçon est devenu adulte, poursuit des études de médecine et a appris à maitriser son pouvoir dont il se sert de temps à autre.

On a ici un roman assez court qui se lit très vite, pour ma part je l’ai lu en deux jours. Je découvre Marc Levy pour la première fois avec son écriture simple, fluide et teintée d’humour que j’ai bien appréciée. J’ai vraiment bien aimé ce roman qui propose une histoire simple mais belle, avec des personnages attachants et assez réalistes selon moi. La première moitié du roman est assez triste et émouvante puisqu’on suit ce petit garçon qui se retrouve abandonné par son père et qui a du mal à trouver sa place au collège. Le petit côté fantastique qui vient s’immiscer dans le récit est vraiment intéressant avec quelques bonnes scènes. On a par exemple un renversement de situation où l’ombre du petit garçon se révèle hautaine et se moque de celle de Marquès, le camarade qui le martyrise. Un échange d’ombre avec ce dernier va lui permettre de se mettre à sa place et d’avoir un aperçu de sa vie : il va se rendre compte qu’il est en fait ignoré par ses parents et qu’il se sent tout aussi seul que lui. Ce petit moment est intéressant mais il n’y a pas de suite à cela dans le roman, j’ai regretté un petit manque d’approfondissement à ce niveau-là.

Au dîner, j’ai eu droit à du rosbif et des frites, je devrais penser à me perdre plus souvent en forêt.

La seconde partie du roman est un peu différente puisque le personnage a grandi et qu’il a désormais des préoccupations d’adultes. Néanmoins, il garde son âme d’enfant parfois et retrouve des souvenirs qu’il avait perdus. J’ai trouvé les relations entre les différents personnages plutôt justes et vraies et c’est ce qui m’a plu dans ce roman. Le côté fantastique est moins présent dans cette seconde partie, c’est peut-être ce qu’il me manquait mais j’ai tout de même beaucoup aimé.

Je n’ai pas été déçue par cette lecture qui, par son histoire, m’a quelquefois fait penser à Mathias Malzieu avec un côté parfois poétique et romantique, mais sans la plume originale de Malzieu. On pourra seulement reprocher un manque d’approfondissement de certains passages et de certaines émotions mais j’ai vraiment trouvé cette histoire touchante et juste. Je ne sais pas si je lirai d’autres livres de Marc Levy mais celui-ci a été une pause agréable et douce dans mes lectures et je le recommande.

__________

Acheter Le Voleur d'Ombres sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *