À l’époque j’avais adoré comme beaucoup la trilogie suédoise de Stieg Larsson, Millénium. On y suivait le personnage atypique et marginal de la hackeuse de génie mais assez asociale Lisbeth Salander et le journaliste Mickaël Blomkvist. Ils étaient amenés à enquêter sur des meurtres de femmes horribles et sur le passé de Lisbeth. Tout le monde connait cette trilogie, qui était géniale, intense, pleine de suspense, avec des personnages profond et riches. C’était tout bonnement excellent et la trilogie se suffisait à elle-même, avec une bonne fin. Malheureusement l’auteur est décédé et en 2015 l’auteur et journaliste David Lagercrantz a repris le flambeau et proposé un quatrième tome intitulé Ce Qui Ne Me tue Pas. Pour ma part j’avais plutôt apprécié ma lecture, j’étais contente de retrouver les personnages de Millénium, que j’ai bien reconnu. J’ai regretté une histoire moins intéressante que dans la trilogie et une trop petite présence de Lisbeth. En d’autres termes, je n’ai pas trouvé que ce tome était particulièrement nécessaire, il n’apporte rien de plus à la trilogie. En 2017, l’auteur écrit un cinquième titre, La Fille Qui Rendait Coup pour Coup. Évidemment je l’ai acheté à sa sortie même si j’étais de plus en plus sceptique à l’idée d’un nouveau tome.

David Lagercrantz Millénium 5

Dans ce tome on va faire suite aux évènements du tome 4 donc je ne vais pas faire de résumé précis pour ne pas spoiler ceux qui n’auraient pas lu le tome 4. Mais globalement on va avoir une nouvelle affaire à résoudre, cette fois concernant des recherches génétiques effectuées sur des enfants. Et bien sûr tout cela sera lié au passé de Lisbeth.

Pendant une seconde vertigineuse, on l’aurait crue capable de tuer. Mais elle se ressaisit. Il s’agissait de faire les choses dans l’ordre. D’abord on trouve la vérité. Ensuite on peut se venger.

Globalement j’ai apprécié ma lecture, j’ai lu ce tome vite, il était fluide, bien écrit. On retrouve le style d’écriture journalistique de l’auteur, précis mais dynamique. On ne s’ennuie pas, c’est au moins ça. Les points positif de ce tome sont d’une part le fait que Lisbeth est un peu plus présente que dans le tome 4 et d’autre part les thèmes abordés que j’ai trouvés intéressants : les prisons, la radicalisation islamiste et le droit des femmes. Ils sont bien abordés à mon sens et de façon assez justes.

L’histoire en tant que telle, pourtant, n’a pas d’intérêt. Cette histoire de pseudo expérience scientifique, même si elle ne parait pas tirée par les cheveux ne présente pas vraiment d’enjeux ni d’intérêt et même en la reliant au passé de Lisbeth, cela peine à nous toucher et nous embarquer dans l’histoire. Le problème est que l’on n’a rien qui fait le lien avec la trilogie originale. On a juste deux enquêtes différentes dans les tomes 4 et 5, alors que la trilogie originale avait un vrai fil rouge important. Les trois premiers tomes allaient dans une direction précise. Ici on a l’impression qu’on rajoute des histoires, juste pour rajouter du contenu, mais sans une construction pertinente et accrocheuse derrière. Et même si ce tome concerne le passé de Lisbeth, cela sonne comme un ajout divertissant mais inutile, ce qui est très dommage.

On a donc ici un nouveau tome de l’univers Millénium qui se laisse lire mais n’est ni transcendant ni utile. Je ne sais pas si un sixième tome est prévu, je le lirai certainement si c’est le cas, mais un peu à reculons tout de même. Si vous n’avez toujours pas lu la trilogie originale, il est toujours temps de la commencer et sinon, il n’est pas indispensable de lire les tomes 4 et 5 sauf si l’on souhaite retrouver notre chère Lisbeth.

__________

Acheter Millénium, Tome 5 sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *