Comme beaucoup, j’ai adoré le film Les Gardiens de la Galaxie sorti en 2014, issu de l’univers Marvel et qui nous proposait une équipe de personnages déjantés et atypiques sous la forme d’un space opéra super héroïque. C’était tout bonnement génial. Le deuxième film m’a beaucoup plu mais un peu moins que le premier, mais dans tous les cas j’aime cet univers et j’étais curieuse de lire un comics des Gardiens de la galaxie. Or je suis tombée sur cette série qui date de 2013 et qui a notamment été lancée au vu de l'engouement autour du film de la même époque. Apparemment les séries Gardiens de la Galaxie précédant les films n’étaient pas des plus connues ou aimées, c’était donc pour eux l’occasion de redonner un coup de neuf à ces personnages. Les dessins de Steve McNiven avaient plutôt l’air chouette c’est pourquoi j’ai emprunté le tome 1, histoire de voir si ça me plairait. Ce que je recherchais c’était le côté fun et barré des films et bien sûr les personnages fétiches, Groot, Rocket Raccoon ou encore Drax, Gamora et Star Lord.

Brian Michael Bendis Les Gardiens de la Galaxie

Finalement, on a ici une série qui diffère assez du film. On commence par voir les origines de Peter Quill (alias Star Lord), qui sont différentes du film. On y voit son père J-Son, roi de Spartax, qui vient donc d’une autre planète et qui rencontre alors sa mère sur Terre. À la différence des films, Peter Quill ne se fait pas enlever mais grandit sur terre où il rejoint la NASA puis les Cosmic Avengers composés d'Iron Man, de Rocket Raccoon, Groot, Gamora et Drax pour protéger la terre de la menace extraterrestre. Sauf que J-Son fait partie du conseil galactique et va le manipuler afin de provoquer une invasion d’aliens Badoons sur Terre et, de ce fait, poser pas mal de problèmes à son fils Star Lord qui refuse de lui succéder en tant que roi.

Il est un peu difficile de résumer cette histoire car il reste encore des zones d’ombres sur les motivations réelles du personnage du père de Peter Quill et qui seront peut-être explicitées dans le tome 2 que je lirai très certainement. J’ai plutôt apprécié cette lecture qui était intéressante mais je n’ai pas été transcendée pour autant. Comme je l’ai dit je souhaitais retrouver de la fraicheur, de l’humour, un côté déjanté et on aurait pu penser que ça aurait été le cas avec la présence d’Iron Man mais pas vraiment. On est sur une histoire assez sérieuse même si Rocket Raccoon nous fait ses répliques tranchantes. Et cela se traduit aussi par les dessins, très calibrés et très sérieux. Par exemple je ne suis pas fan du design de Groot en gros monstre effrayant et plein de détails, je le préfère nettement lorsqu’il est plus cartoon et mignon. Cela dit les dessins sont vraiment très beaux et les couleurs, très vives et pleines de peps sont très réussies également.

Le petit bonus intéressant est qu’on a 4 histoires courtes à la fin avec des dessinateurs différents où l’on va apprendre à connaître les différents personnages : Groot, Gamora, Drax et Rocket. Les univers visuels et graphiques sont donc différents à chaque fois et plutôt originaux ce qui ajoute même un côté indé, ce que je préfère complètement.

J’ai donc apprécié cette lecture divertissante et jolie à regarder, elle possède un scénario efficace mais il me manquait le grain de folie du film. Ainsi pour ma part je suis beaucoup plus fan de la série Rocket Raccoon qui avait été commencée pat Skottie Young et que j’avais adorée car elle était fun, barrée et cartoon comme j’aime. Mais j’ai tout de même apprécié le fait qu’on n’ait pas besoin d’avoir lu d’autres séries Marvel pour tout comprendre : on est sur une série qui se suffit à elle-même et qui est assez compréhensible et fluide. C’est un gros plus pour les personnes comme moi qui lisent très peu de comics de super-héros. 5 tomes de cette série sont déjà sortis et je pense tenter de lire le tome 2 pour me faire mon avis.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *