Voici une BD qui me faisait envie depuis un moment tant les dessins sont beaux. C’est une série plutôt jeunesse et axée fantastique puisqu’il s’agit de la réécriture d’un conte chinois transposé dans un univers européen et fantastique mais qui garde ses influences asiatiques. J’ai donc pu découvrir à l’occasion des 48H de la BD le premier opus de cette série qui comporte 5 tomes et qui est découpée selon trois cycles de deux tomes chacun dont le dernier est sorti en ce début d’année 2018. On retrouve Richard Marazano au scénario et Christophe Ferreira aux dessins et à la couleur. Dans cette édition spéciale des 48H BD on retrouve en plus des 54 planches du tome 1 un extrait des 8 premières planches du tome 2, de quoi nous faire courir acheter la suite.

Richard Marazano Le Monde de Milo tome 1

On va suivre le personnage de Milo, un petit garçon qui vit souvent seul dans une maison au bord d’un lac. Comme souvent il part pêcher, mais ce jour-là il va tomber sur un poisson pas comme les autres, un poisson d’or. Aussitôt une étrange créature à tête de crapaud ayant capturé une jeune fille au caractère bien trempé apparait et recherche le fameux poisson que va cacher Milo. Mais il va vite découvrir qu’un autre monde se cache au-delà de son lac et va se retrouver embarqué dans une aventure périlleuse.

Comme je m’y attendais j’ai adoré cette lecture qui propose une histoire jeunesse attendrissante et un univers très riche dont on a envie d’en savoir plus. Ce premier tome est tout d’abord porté par de magnifiques illustrations aux couleurs douces et printanières. Le trait est léger et fin et soigne tout particulièrement les décors, la nature qui est très présente ou encore l’architecture du nouveau monde. Les personnages quant à eux ont un design un peu manga, avec de grands yeux expressifs. Un sans-faute donc pour le graphisme, la lisibilité et la fluidité de ce titre.

Planche du Monde de Milo
Le Monde de Milo

Les illustrations et l’histoire nous proposent donc un joli conte qui parait doux au premier abord, mais qui possède tout de même son lot d’action, de rebondissements mais aussi d’humour. Car nos personnages, bien qu’ils soient des enfants tout à fait attachants, n’ont pas leur langue dans leur poche. Milo va devoir faire équipe malgré lui avec la jeune fille kidnappée et ils vont se chamailler tout au long du tome, même si on se doute qu’ils vont se rapprocher au fil de la lecture. Car si Milo est un petit garçon débrouillard qui n’a pas l’habitude de côtoyer des filles, Valia est également solitaire et considère qu’elle n’a besoin de personne pour sauver sa peau et surtout pas d’un petit trouillard comme Milo. Les personnages secondaires sont tous aussi intéressants, que ce soit les trois grands-mères qui veillent sur Milo et qui savent plus de choses qu’elles ne le laissent penser ou encore le crapaud, un sbire typique du méchant qui exaspère son supérieur et passe son temps à penser à manger, ou plutôt à tout vouloir boulotter comme il dit.

Oh non, s'il vous plait, ne me mangez pas ! Je ne suis pas bon du tout ! On mange un tas de saletés, là d'où je viens ! Des bonbons de toutes les couleurs chimiques possibles ! Vous seriez contaminés !

Le Monde de Milo a donc été une très belle découverte avec un beau récit d’aventure jeunesse où nos héros sont des enfants assez débrouillards et attachants. Le gros point fort de ce tome est évidemment les illustrations que l’on prend beaucoup de plaisir à admirer et les amateurs d’animation japonaise seront certainement conquis. J’ai vraiment très hâte de pouvoir lire la suite afin d’en savoir plus sur ce nouveau monde et de lever le voile sur de nombreux mystères.

__________

Acheter Le Monde de Milo, Tome 1 sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *