Récemment je me suis replongée dans la trilogie À la Croisée des Mondes de Philip Pullman, que j’avais adorée et dévorée étant plus jeune, dans le but de me remémorer son histoire et ses personnages pour pouvoir lire le premier tome de sa nouvelle Trilogie de la Poussière, La Belle Sauvage. Il s’agit d’une trilogie préquelle qui se passe bien des années avant les aventures de Lyra et de son daemon Pantalaimon, lorsqu’elle n’est encore qu’un bébé, mais on y retrouvera d’autres personnages de la trilogie originelle.

Philip-Pullman,-La-Belle-Sauvage

On va tout d’abord suivre Malcolm, un jeune garçon de onze ans qui mène une vie paisible à l’auberge de la Truite avec ses parents où il fait la rencontre de nombreux visiteurs. Or certains semblent s’intéresser tout particulièrement à Lyra, un bébé sous la protection du prieuré près de l’auberge, où Malcolm vient parfois donner un coup de main. Mais rapidement cet intérêt va se transformer en menace et Malcolm va devoir fuir pendant qu’une tempête éclate, avec Alice et Lyra, à bord de La Belle Sauvage pour tenter de ramener le bébé à son vrai père, Lord Asriel.

Je dois tout d’abord dire que ma relecture d’À la Croisée des Mondes n’a pas été aussi géniale que ma première lecture il y a une dizaine d’années. Ça a été une relecture plus approfondie, j’ai pu mieux comprendre les thèmes et les petits détails des romans, mais qui ne m’ont pas toujours plu. C’était une relecture moins naïve et certains éléments m’ont déplu, notamment le personnage de Lyra qui est effectivement assez insupportable. Mais cela reste une saga magistrale et j’avais hâte de lire le premier tome de la Trilogie de la Poussière. La Belle Sauvage s’est révélée bien plus plaisante que ce à quoi je m’attendais car assez différente d’À la Croisée des Mondes. Bien que tous ces livres soient de la fantasy jeunesse, j’ai trouvé qu’À La Croisée des Mondes était bien plus sombre et moins jeunesse que La Belle Sauvage, que j’ai trouvé plus léger, plus simple.

Le roman se découpe en deux parties, une première où on nous présente Malcolm et sa vie quotidienne. Certains trouveront ce démarrage un peu lent mais c’est la partie que j’ai préférée. L’auteur prend son temps pour nous présenter ce personnage qui à l’inverse de Lyra, est hyper attachant. Il est la gentillesse incarnée, est toujours serviable et ne rechigne jamais à aider ses parents à l’auberge, le menuisier ou encore les sœurs au prieuré. Il est tout l’inverse de Lyra, mais n’est pas démuni de courage pour autant comme on le verra par la suite. Aussi si vous n’avez pas du tout aimé À la Croisée des Mondes à cause du personnage de Lyra peut-être aimerez-vous La Belle Sauvage, car Malcolm est un personnage formidable, plein de jugeote et curieux. Et la petite Lyra quant à elle ne vous ennuiera pas car elle n’est encore qu’un bébé adorable qui passe son temps à gazouiller et à rigoler. Même si Malcolm ne sait pas pourquoi tout le monde en a après Lyra il fera tout pour la protéger.

En tout cas, jamais, après ces quelques minutes, il n'aurait imaginé faire quoi que ce soit qui puisse bouleverser cette petite fille. Il était son serviteur pour la vie.

Pas vraiment d’action donc pendant les 250 premières pages mais on suit Malcolm qui apprend à connaitre et à s’attacher à Lyra. Il faudra attendre pour qu’il s’enfuie avec elle et Alice pour que les ennuis arrivent et que les péripéties s’enchaînent. Alice est elle aussi un personnage intéressant, elle a un sale caractère et se méfie de Malcolm. Mais avec toutes les aventures qui les attendent et le fait de devoir s’occuper d’un bébé, une profonde amitié va les lier. Car nos trois personnages sont à bord de La Belle Sauvage et vont devoir tenter de ne pas se faire repérer par l’ennemi et de survivre dans un paysage désolé des suites d’une tempête qui a inondé toute la région. Toute l’ambiance et l’atmosphère qui en découlent créent un côté presque irréel avec plus de créatures imaginaires que dans la trilogie originelle. On a ici vraiment affaire avec un livre de fantasy puisqu’en plus des Daemons on va cette fois voir d’autres créatures comme des fées, des géants, des sorcières et des endroits enchantés qu'on prend plaisir à découvrir.

Si ce premier tome semble assez simple on a pourtant tout l’univers précédent celui d’À la Croisée des Mondes qui est bien présent et on en apprend ainsi plus sur le passé et le tout début de l’histoire de la Poussière. On retrouve Madame Coulter et Lord Asriel, on en apprend plus sur les Aléthiomètres et sur l’Église et ses organisations semant la terreur comme le CDC, la Protection de l’Enfance ou encore la ligue de Saint-Alexander. Un vrai climat de peur, de délation et de toute puissance de l’Église est instaurée dans ce récit et permet encore une fois à l’auteur de questionner notre rapport à la religion ou plutôt à notre façon de la pratiquer, les instituions qui y sont relatives et leurs abus, mais aussi la liberté de croire en ce que l’on veut. Pour autant ces thèmes restent en filigrane puisqu’on se concentre avant tout sur nos trois héros. Comme ces trois personnages, on reste, en tant que lecteur, dans une certaine zone de mystère que viendra certainement éclairer le second tome.

Vous pouvez rejoindre la ligue de Saint-Alexander dès aujourd'hui. Vous recevrez un badge, semblable au mien, que vous porterez fièrement pour montrer ce qui est important pour vous. C'est gratuit. Vous pouvez devenir les yeux et les oreilles de la Sainte Église dans le monde corrompu où nous vivons. Alors, voulez-vous nous rejoindre ?

La Belle Sauvage est donc un premier tome toujours aussi réussi où on retrouve avec délectation l’univers d’À la Croisée des Mondes et la plume de Philip Pullman. Si l’histoire semble moins dense et plus simple, le personnage principal est bien plus attachant que celui de Lyra et on se laisse porter avec joie dans le récit. La première partie du roman en mode tranche de vie est une vraie réussite et apporte beaucoup de douceur au récit qui par la suite propose un bon lot d’action et de rebondissements. Ce premier tome s’annonce donc un peu plus jeunesse qu’À La Croisée des Mondes en étant plus accessible, plus fluide à lire avec moins de questionnements philosophiques et ésotériques. De quoi nous mettre en bouche pour une trilogie qui s’annonce aussi magique et bien menée qu’À La Croisée des Mondes.

__________

Acheter La Belle Sauvage, Tome 1 sur Amazon !

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ce roman me fait terriblement envie, sauf que j’ai un stupide blocage, car j’ai l’impression que je sois obligée de relire toute la trilogie pour avoir tout en tête. Alors que je l’ai déjà en tête xD Mais je compte bien me lancer un jour et ta chronique me donne encore plus envie de me lancer dedans !

    1. Si tu te rappelles bien d’À la Croisée des Mondes t’as pas forcément besoin de les relire je pense car dans ce premier tome on rentre pas trop dans des détails. Mais moi je m’en rappelais absolument plus donc c’était pas mal de l’avoir relue huhu. Tu peux te lancer c’est top ! Et puis cette couverture est magnifique ça fait grave envie !