Après avoir regardé la série Mindhunter qui décortique la création du profilage moderne dans les années 70 et l'invention du terme serial killer, nous avons été intrigués par The Alienist (ou L'Aliéniste en VF) qui s'attarde sur les balbutiements du profilage dans une enquête prenant place à New York en 1896. Reprenant le livre du même nom écrit par Caleb Carr et paru en 1994, cette série nous faisait particulièrement envie avec son ambiance sombre et son casting impressionnant.

Affiche de The Alienist

New York fin du 19ème siècle, un adolescent est retrouvé mort et terriblement mutilé. Ce crime, ressemblant étrangement à un autre événement récent, ne semble pas intéresser les pouvoirs publics mais interpelle l'aliéniste Laszlo Kreizler qui va mener l'enquête accompagné par son ami John Moore et Sara Howard.

Dans cette situation où les meurtres barbares d'enfants s'accumulent et où la police est corrompue par les grandes familles de New York, on va suivre le Dr Laszlo Kreizler, un spécialiste des maladies mentales, qui va mettre en place des techniques pour établir un profil psychologique précis du tueur dans le but de l'attraper au plus vite car ce dernier continue de frapper. Il va composer une équipe pour l'aider dans cette tâche, à commencer par John Schuyler Moore un dessinateur de presse et Sara Howard la première femme à travailler dans la police de New York. Révolté par l'inaction des forces de l'ordre et fraîchement nommé chef de la police, le jeune Theodore Roosevelt leur apportera son soutien.

Le travail sur l'ambiance est impressionnant, on est immédiatement plongé dans les rues d'un New York crasseux et glauque du 19ème siècle où on a pas du tout envie de vivre et en même temps dans les lieux de la société mondaine avec des restaurants luxueux et des soirées à l'opéra. Et pourtant ces deux sphères opposées servent autant l'enquête puisque si la recherche des indices et la traque du tueur se font sur le terrain, un cadre différent est nécessaire à l'échange des points de vue et la recherche de soutiens. Le soin apporté aux décors et aux costumes associé à une photographie de qualité viennent parfaire l'ambiance visuelle.

La série est porté par un cast de haute volée avec notamment Daniel Brühl (Inglourious Basterds, Good Bye, Lenin!) qui incarne Lazlo, Luke Evans (Bard dans Le Hobbit 2 et 3) joue John Moore et enfin Dakota Fanning (The Runaways, Zygote) interprète Sara Howard. Tous les acteurs sont impliqués et jouent avec justesse des personnages aux personnalités complexes dont les relations évoluent au fil de l'histoire, dans des directions qui changent de l'ordinaire.

Avec son enquête haletante, The Alienist est un thriller psychologique passionnant qui se permet d'aborder plusieurs autres thèmes avec subtilité comme la prostitution, particulièrement le travestissement de jeunes garçons, la lutte de classes ou le féminisme à travers le personnage de Sara qui fait preuve d'initiative tout en restant lucide par rapport à son époque. On apprécie également de suivre la politique interne à la ville de New York et les enjeux de la corruption de la police grâce au trio composé du maire de la ville, de l'ancien chef de la police et de Theodore Roosevelt, celui-là même qui deviendra plus tard président des États-Unis. Leurs dissensions sont principalement liées aux méthodes d'enquêtes classique et aux premiers pas du profilage, un thème que l'on retrouve dans la série Mindhunter et qui en fait un excellent complément.

Avec ces 10 épisodes de 45 minutes, cette série adapte entièrement le roman dont elle s'inspire dans une enquête complète et bien ficelée qui joue sur le suspens et la psychologie. À noter que Caleb Carr l'auteur original, qui est ici producteur et consultant, avait sorti un second tome en 1997 nommé L'Ange des Tenèbres qui pourrait être la base d'une prochaine saison. D'abord diffusée aux États-Unis sur la chaîne TNT, L'Aliéniste est disponible en France depuis le 2 Avril sur Polar+ et sur Netflix dans les autres pays francophones comme la Belgique et le Canada.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *