J’ai choisi de lire ce livre que je ne connaissais pas du tout car il s’agit d’un des coups de cœur de Dan de sa lointaine jeunesse. Il m’a dit encore et encore que je devais absolument lire cette saga qui se compose de 4 livres plutôt axés jeunesse et aventure. L’histoire se passant dans un climat plutôt frisquet, j’ai décidé de le lire en préparation pour le Cold Winter Challenge et c’était une très bonne lecture.

Couverture de Silverwing

On va suivre Ombre qui est une jeune chauve-souris de la colonie des Ailes d’Argent. Depuis des milliers d’années, les chauves-souris sont soumises à une loi qui leur interdit de sortir la journée ou de regarder le soleil. Mais un jour, Ombre poussé par sa curiosité, va transgresser cette règle et aller regarder le soleil qu’il n’a jamais pu voir. Les chouettes, leurs ennemies de toujours, vont avoir vent de cette transgression et tout va très vite s’enchaîner pour cette colonie des Ailes d’Argent qui va être contrainte de fuir avec Ombre. Les aventures vont ainsi débuter pour le jeune Ombre qui va malheureusement perdre sa colonie et se retrouver seul.

Dès le départ ce livre m’a tout de suite plu. Suivre le quotidien d’une chauve-souris c’est très original et intriguant. Le livre se lit très vite, d’autant que c’est écrit très gros dans cette édition. Ombre est un beau personnage que j’ai beaucoup aimé, il ne se laisse pas faire, il n’accepte pas aveuglément ce qu’on lui dicte, il est courageux, gentil, un peu naïf bien sûr, mais il n’est jamais agaçant. On a beaucoup de mystère dans cette histoire, même si le déroulement des péripéties est attendu et est construit de façon classique, on a une belle part de surprise. J’ai surtout aimé avoir ce point de vue des chauve-souris et de voir comment elles perçoivent les humains, et les fameuses bagues métallique qu’on met à la patte de certaines d’entre-elle. Elles n’en comprennent pas leur sens et ont construit toute une mythologie et une croyance autour de ces anneaux, qui est vraiment fascinante à lire, parfois amusante et donne également à réfléchir sur notre rapport aux animaux, même ceux que l’on ne voit pas vraiment.

Couverture de l'édition 2009 de Silverwing
Silverwing (édition de 2009)

Je lirai volontiers les tomes suivants, même si cette histoire n’est pas un coup de cœur à proprement parler. Je pense que si j’avais lu cette histoire petite, comme Dan, j’aurais vraiment adoré. J’ai néanmoins envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite pour Ombre et sa colonie. C’est donc une lecture vraiment pas mal pour les enfants et que je recommande vivement.

__________

Acheter Silverwing sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *