Sunwing est le deuxième tome de la saga Silverwing de l’auteur canadien Kenneth Oppel dont j’avais beaucoup aimé le premier opus, lu sous les conseils de Dan, qui l’avait adoré étant plus jeune. Il s’agit d’une série datant du début des années 2000 et mettant en scène une colonie de chauves-souris où l’on suivait Ombre, une jeune chauve-souris qui bravait l’interdit des chouettes de sortir en plein jour et entrainait toute une série de péripéties et d’aventures. Un récit de fantasy animalière jeunesse donc, au sujet plutôt original et aux personnages attachants dont il me tardait de lire la suite.

Kenneth Oppel, Sunwing tome 2

Dans ce tome 2, Ombre part à la recherche de son père, Cassiel avec quelques membres de sa colonie lorsqu’ils trouvent un bâtiment étrange créé par les humains, dans lequel ils découvrent des milliers de chauves-souris de clans différents. L’endroit semble être un véritable paradis, à l’abri des chouettes, de la famine, du froid et de Goth, la chauve-souris vampire venu du Sud. Malheureusement ce paradis va vite se révéler être une tromperie des humains, et Ombre devra une nouvelle fois tenter le tout pour le tout pour sauver sa famille.

Encore une fois j’ai apprécié cette lecture avec même encore plus d’enthousiasme que le premier tome. Si le premier volet restait plutôt doux et classique dans son déroulé, ce deuxième opus surprend énormément, en premier lieu par son côté extrêmement sombre et le mauvais rôle donné aux humains. Ce que font les humains avec ce bâtiment où les chauves-souris vivent en apparence paisiblement est assez effroyable et choquant, de quoi faire évidemment réfléchir à la cause animale et aux méfaits des expériences scientifiques. De plus, à la fin du roman, dans une note de l’auteur on apprend qu’une véritable anecdote historique a servi d’inspiration au scénario de Sunwing, de quoi nous dégouter un peu plus de la cruauté de l’espèce humaine.

Si ce second tome est encore plus intéressant que le premier c’est que la mythologie des chauves-souris est en pleine construction et qu’on va notamment en apprendre plus sur Goth la chauve-souris cannibale du clan des Vampyrum Spectrum et son dieu Kama Zotz. On va enfin voir le Sud, le pays exotique d’où ses congénères viennent, les rituels relatifs à leurs croyances et leurs desseins. L’univers devient donc de plus en plus riche et reste assez original. Cette série donne l’occasion de s’intéresser à des animaux dont on entend peu parler et qui nous effraie sans raison apparente et donc de mieux les comprendre et de les voir sous un angle nouveau.

Si cette série fait réfléchir quant à la cause animale, elle met également en évidence de belles valeurs comme le courage, la famille et l’amitié. Nos personnages et leurs relations ont évolué depuis le premier tome. Ombre a grandi et se fait moins naïf, il comprend très vite que quelque chose ne va pas dans ce bâtiment et va tout faire pour convaincre son peuple de partir. Il ne renonce jamais à retrouver son père, fait preuve de beaucoup de courage et assure sa place de personnage attachant qu’on suit avec plaisir.

Silverwing est donc une série jeunesse de fantasy animalière pleine de bonnes surprises et ce second tome se lit sans pouvoir s’arrêter. L’action est au rendez-vous et la plume fluide de l’auteur nous transporte à travers un voyage vers le Sud dépaysant. C’est avec beaucoup de plaisir qu’on retrouve nos personnages et cette sensation de liberté en vol hyper bien retranscrite par l’auteur. Bien plus riche que le premier tome, mais aussi plus sombre, ce sera l’occasion de découvrir quelques éléments d’inspiration Maya et Aztèque et d’en apprendre plus sur les chauves-souris, les espèces, leurs mode de communication voire des anecdotes issues de faits réels. Comme la ville fictive de Bridge City, basée sur le modèle d’Austin au Texas où un million de chauve-souris vivent réellement sous un pont de la ville. Cette saga peut donc être une belle découverte pour les plus jeunes et je lirai évidemment le tome 3 avec beaucoup de plaisir.

__________

Acheter Sunwing, Tome 2 sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *