L'année dernière, on avait découvert l'univers du monde de Niilak avec le premier tome du Sceau Du Dragon consacré à Ari, Le Chasseur. Aujourd'hui, on s'intéresse à sa rivale Ira qui l'avait amputé d'une main en protégeant son dragon. Ce nouveau volet nous offre l'occasion de découvrir une autre vision sur les événements déroulés et d'en savoir plus sur la mystérieuse écuyère rouge.

Ira est l'héritière du trône d'Anori, un des plus puissants clans du peuple des Skyars, les fameux dompteurs de dragons qui surpassent les chasseurs Mirkyrs dans la guerre permanente pour le contrôle des denrées alimentaires du monde. Malgré son statut de princesse-guerrière, elle doit surtout apprendre à être une bonne souveraine au détriment des entraînements au combat, ce qui a tendance à l'agacer. Impatiente et frustrée, c'est lors d'une sortie en solitaire non approuvée par son père qu'Ira tombe sur Ari un chasseur Mirkyr. S'ensuit un combat violent dans lequel Ari se fait couper une main et Glosoli, le dragon d'Ira, perd un œil. Après avoir pris la fuite, l'écuyère doit affronter les conséquences de ses actes... mais elle reste obnubilée par le chasseur.

C'est toujours intéressant de découvrir une histoire en alternant les points de vue des différents protagonistes sur les événements. Après s'être attaché à Ari, on apprend maintenant à mieux connaitre Ira et à comprendre ses motivations et sa culture. C'est d'ailleurs en s'intéressant à son histoire à elle qu'on peut donner un contexte plus complet et un sens plus précis à celle de son rival. Il en va de même pour la compréhension des cultures des deux peuples du monde de Niilak car ce second tome nous apporte un recul nécessaire et des éléments de comparaison qui nous permettent de cerner les enjeux du conflit en cours.

Le Sceau Du Dragon, Tome 2 : Ira, L'Écuyère - Page 5
Manuel Gutiérrez et Xulia Vicente - Ira, L'Écuyère (Les Aventuriers de l'Étrange)

Dans ce second volet, on découvre le mode de vie des Skyars sédentaires, en opposition aux chasseurs nomades Mirkyrs. Ainsi que leur architecture stylisée inspirée des constructions asiatiques qui jure avec les campements temporaires de leurs ennemis vivant dans des grottes. Tout au long du tome, on remarque les différences entre les deux factions sans pour autant que ça ne prennent le pas sur le déroulé de l'histoire et l'aventure d'Ira. On commence également à aborder la mythologie des dragons et à se douter que Glosoli agi comme un lien qui unit les deux personnages principaux.

Le Sceau du Dragon est définitivement une saga passionnante à suivre et ce second tome arrive à raconter une histoire palpitante en utilisant intelligemment le système de la narration en miroir pour venir chambouler le point de vue qu'on s'était forgé pendant la lecture du premier volume. Les créateurs poussent cet effet jusque dans le découpage des cases des scènes où les deux protagonistes se rencontrent pour nous donner l'impression que la caméra à changé de côté. Avec Ira, L'Écuyère, on se rend compte que chaque tome de la série, en plus de raconter sa propre histoire, nous introduit le tome suivant en nous laissant un sentiment d'urgence qui nous donne l'impression d'assister à un moment critique de l'Histoire de ce monde. Encore une fois Xulia Vicente livre un dessin de qualité qui nous transporte dans cet univers tout en définissant un peu plus l'atmosphère visuelle des Skyars, où les tons rouges dominent par rapport au bleu de Mirkyrs. La conclusion promet d'être épique dans le troisième et dernier volume consacré à Glosoli !

__________

Acheter Le Sceau Du Dragon, Tome 2 : Ira, L'écuyère sur le site des Aventuriers De L'Étrange !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *