Neil Gaiman fait désormais partie de mes auteurs préférés avec ses contes fantastiques envoutants et poétiques dont je vous ai déjà parlé sur le Pugoscope. J’aime tellement ses livres que je n’en avais plus à lire dans ma PAL aussi ai-je craqué pour L’Océan au bout du chemin, un court roman dont j’ai entendu encore beaucoup de bien (sur la chaine de Justine Shel) et qui me faisait très envie.

Couverture L'Océan au Bout du Chemin

On va suivre le retour d’un homme dans son village natal qui va se souvenir de sa jeunesse en parcourant les différents lieux où il a vécu. Au fur et à mesure que sa mémoire lui revient il se rend compte que les histoires de son passé, lorsqu’il n’avait que sept ans étaient fantastiques, sombres, effrayantes et peuplées de créatures mystérieuses. Devant une simple mare il se souvient que celle-ci était, pour Lettie sa voisine de l’époque, un véritable océan.

Voici encore un roman assez mystérieux et tout simplement beau de Neil Gaiman que j’ai dévoré très rapidement. Ici l’auteur nous plonge dans l’univers de l’enfance, de ses peurs, de la mémoire, du passage à l’âge adulte et c’est très bien amené. Il parle également du pouvoir de l’imagination, des contes anglo-saxons, de la mythologie et il y a bien des façons d’interpréter cette lecture ou de s’y plonger. L’auteur ne nous force pas à croire tout ce qui se passe dans ce roman, il nous laisse libre de vagabonder et de nous approprier l’histoire.

Ce livre n’est pas très éloigné de Coraline et par certains aspects m’y a fait penser. On retrouve quelques thèmes ou quelques fragments communs comme par exemple la couture, les fils et les aiguilles. Dans Coraline, les yeux de sa fausse mère sont des boutons qu’elle a cousus, ici on retrouve une autre créature, maléfique également, qui n’est composée que de tissus en lambeaux, pourris. La famille de Lettie quant à elle utilise la couture pour modifier la perception des gens et leurs souvenirs. J’aime beaucoup cette image et cela fonctionne vraiment bien dans le roman, nous montrant tout le talent de Neil Gaiman pour raconter une histoire et donner une dimension concrète aux choses mystérieuses qu’il met en place. Enfin ce fameux personnage féminin maléfique qui vient s’immiscer dans la vie de famille de notre personnage est très similaire à celui de Coraline. Elle n’a pas que des mauvais côtés, c’est une créature très seule qui ne fait que des mauvais choix, mais elle reste un méchant assez effrayant.

On y trouve des personnages très attachants que ce soit notre personnage principal qui du haut de ses 7 ans est solitaire, aime par-dessus tout lire et est assez futé et courageux ou encore Lettie et sa famille dont la simplicité de leur vie et leur bonté est vraiment touchante. Comme toujours j’ai adoré la mythologie mise en place par l’auteur et les créatures qu'il présente. On ne nous donne pas toutes les explications sur leur nature et sur cette mare/océan mais on en sait suffisamment pour nous faire cogiter et réfléchir, ce que personnellement j’adore faire. C’est le genre de livre qui reste en tête longtemps après l’avoir lu et qui nous fait nous poser des questions.

- Je parie que vous ressemblez même pas vraiment à ça. Pas en réalité.
- Lettie a haussé les épaules.
- Personne ressemble vraiment à ce qu'il est réellement à l'intérieur. Ni toi. Ni moi. Les gens sont beaucoup plus compliqués que ça. C'est vrai pour tout le monde.

Voici donc encore une pure réussite de l’auteur avec cette histoire entre le conte et le roman adulte qui pourra être également lu par des adolescents. Je conseille ce roman à tous ceux qui souhaitent commencer Neil Gaiman car je pense qu’il s’agit là de mon préféré et il représente parfaitement la plume de l’auteur, ses thèmes et sa qualité de conteur. Il est poétique, beau, mystérieux, fluide et se lit vraiment très bien. On n’a tout simplement pas envie de le terminer et j’ai très hâte de pouvoir me plonger dans un autre de ses romans très rapidement.

__________

Acheter L'Océan au Bout du Chemin sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *