Un roman avec le mot « Livre » dans le titre, une couverture mystérieuse et sombre, l’histoire d’un petit garçon qui se retrouve dans un autre monde, il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie de lire ce livre. John Connolly est à la base un auteur de thriller qui avec ce roman, ayant remporté le prix des Imaginales en 2010, s’est essayé à la jeunesse plutôt fantastique tout en gardant le côté sombre de ses autres livres.

John Connolly, Le Livre des Choses Perdues Couverture

Le début du roman m’a beaucoup fait penser à Quelques Minutes Après Minuit de Patrick Ness, puisqu’on va suivre un petit garçon âgé de 12 ans, David, dont la maman est très malade et qui va malheureusement décéder. David se retrouve seul avec son père, à Londres, alors que plane la menace de la seconde guerre mondiale. Le temps passe et son père se remarie avec Rose qui lui donne un nouveau fils, Georgie. David se sent plus seul que jamais, délaissé par cette nouvelle famille il se réfugie dans la lecture. Jusqu’à ce que des phénomènes étranges commencent à apparaître et que David franchisse une porte le conduisant dans un autre monde où il a cru entendre la voix de sa mère. Ce nouvel univers très sombre l’effraie très vite et va le pousser à vouloir rebrousser chemin, ce qui va lui être impossible, la porte s’étant refermée. Mais grâce à l’aide du Garde Forestier et d’un chevalier, il part en quête de trouver le roi de cette contrée qui possède un livre qui lui permettrait de regagner son monde. Mais L’Homme Biscornu, un être malveillant qui traque David depuis le début, va tout faire pour l’en empêcher.

Quand vous étiez un enfant, vous pensiez que le monde était blanc ou noir, bon ou mauvais. Il y avait ce qui vous donnait du plaisir et ce qui vous faisait souffrir. Maintenant, vous voyez le monde pour ce qu'il est : une palette infinie de nuances de gris.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce livre et surtout je ne pensais pas qu’il s’agissait à sa façon d’une réécriture de contes. Moi qui ne suis habituellement pas une grande fan, bien que j’adore Le Pays des Contes de Chris Colfer, je me suis laissée portée par cette histoire très sombre et j’ai adoré cette lecture. Car le monde où arrive David est peuplé des contes de notre enfance. Il va notamment très vite faire la connaissance des Sires-Loup, des loups ayant des comportements presque humains et qui sont en fait l’engeance du Petit Chaperon Rouge qui était parvenue à séduire le loup. On est ici dans une version assez malsaine et très sombre des contes de fées, ou avec un côté réaliste puisqu’on nous propose des personnages de contes qui ont des réactions plus appropriées ou plus logiques que dans leur histoire originale. Comme par exemple Blanche Neige qui par réflexe colle un pain au prince qui l’a embrassée pour la réveiller. Si ce récit est assez sombre et effrayant, il n’en reste pas moins plein d’humour et fait vraiment sourire tant les personnages des contes sont malmenés et pervertis. On verra notamment l’histoire d’Hansel et Gretel où Hansel est décrit comme un petit garçon pleurnichard et assez inutile à l’inverse de sa sœur Gretel qui va les sauver de la méchante sorcière. Ce qui n’empêchera pas Hansel de mourir bêtement face à une autre sorcière un peu plus tard. Nos personnages de contes ont désormais des vraies personnalités plus que des traits de caractères, et surtout de vrais défauts, comme par exemple Blanche Neige qui en prend vraiment pour son grade. Elle est tellement un véritable tyran envers les sept nains que ce sont eux qui ont essayé de l’endormir avec la fameuse pomme empoisonnée. Outre l’humour et le côté perverti des contes, il y a là bien plus qu’un côté anecdotique car cela va vraiment servir l’histoire et nous permettre de comprendre comment fonctionne ce monde dans lequel David est arrivé.

Il se trouva devant la femme la plus grande et la plus grosse qu'il eût jamais vue. Son visage était couvert d'une épaisse croûte de fond de teint blanc, un bandeau en tissu coloré maintenait ses cheveux noirs en arrière et un vernis pourpre soulignait le dessin de ses lèvres. […] Ses pieds étaient enfoncés dans une paire de pantoufles de soie trop petites d'au moins trois tailles et ses bagues disparaissaient presque sous les plis de chair de ses doigts.

Le déroulement du roman est assez classique puisque David va réaliser un périple et rencontrer divers personnages où leur histoire sera racontée sous la forme habituelle d’un conte. L’action est bien entendu au rendez-vous car cette aventure sera semée d’embuches, de créatures et de monstres à affronter. On sent bien le goût pour le thriller de l’auteur car ce livre est finalement assez sanglant et violent, ainsi je ne suis pas certaine que ce soit vraiment un roman si jeunesse que cela.

Ce monde est rempli de pièges et de menaces. Nous affrontons les dangers que nous sommes obligés d'affronter, et parfois nous devons choisir d'agir pour défendre un bien supérieur, fût-ce au péril de notre vie. Mais nous ne devons pas risquer notre vie inutilement. Nous n'avons qu'une vie à mener, et qu'une vie à donner. Il n'y a aucune gloire à la gaspiller pour une cause désespérée.

Je suis vraiment ravie d’avoir lu ce roman et découvert un auteur que je ne connaissais pas et qui m’a vraiment donné envie de découvrir d’autres de ses romans, notamment Les Portes un récit teinté d’humour qui semble très proche de la trilogie de La Terre des Damnés de Glenn Cooper que j’aime particulièrement. En tout cas, si vous aimez les réécritures de contes mais que vous ne voulez pas l’humour et la fraicheur bonne enfant du Pays des Contes de Chris Colfer par exemple, ce roman est fait pour vous. Car si l’on y retrouve tous les contes de notre enfance, c’est dans une version tordue et pervertie mais assez savoureuse et qui pose des questionnements importants sur la peur, la jalousie ou encore la famille. Ce roman est classé en jeunesse mais pour le coup je le recommanderais plutôt aux adultes qui ont toutes les références des contes originaux pour l'apprécier pleinement.

__________

Acheter Le Livre des Choses Perdues sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *