Leigh Bardugo connait un franc succès en France depuis 2016 avec la parution de sa duologie de Fantasy Young Adult Six Of Crows. Ce succès a ainsi permis aux éditions Milan de réediter en 2017 la première saga de l’autrice, Grisha, auparavant parue chez Castelmore en 2013 afin du lui offrir une nouvelle visibilité. Pour ma part je n’ai pas lu la duologie Six Of Crows et c’est la première édition du premier tome de Grisha qui était en ma possession. Les romans de type Young Adult n’étant pas ma tasse de thé, je me suis lancée dans cette lecture avec scepticisme même si la perspective d’une histoire fantasy basée sur le folklore russe me semblait intéressante.

Leigh Bardugo, Grisha Tome 1

On se retrouve ici dans un monde découpé en plusieurs royaumes en proies aux guerres et à la peur à la suite de l’apparition de la Nappe d’Ombre, un gigantesque brouillard permanent et noir d’encre qui s’étend et déchire le monde. Cette nappe infranchissable cache en son sein des créatures monstrueuses dévorant les humains et ravageant tout sur leur passage. On va alors suivre Alina, une jeune femme orpheline recrutée par l’armée l’armée du royaume de la Ravka, et son meilleur ami Mal. Ils vont tous les deux être envoyés dans la nappe d’ombre pour tenter une traversée, mais même accompagnés de plusieurs Grisha, des magiciens puissants aux pouvoirs divers, l’expédition va mal tourner... Mais Alina va se révéler posséder des pouvoirs qui pourraient tout changer pour le royaume.

Je regardai les skiffs des sables qui nous précédaient s'enfoncer dans les ténèbres et disparaitre les uns après les autres. Je me rendis alors compte que je ne voyais plus la proue de mon skiff. Très vite, je ne distinguai même plus ma propre main sur le bastingage. Je regardai par-dessus mon épaule. Le monde vivant n'était plus là non plus. Les ténèbres nous envahirent, noires, légères, absolues. Nous étions dans la Nappe.

Il s’agit d’un premier tome qui se lit extrêmement vite et qui est fidèle à la catégorie Young Adult. On retrouve tous les éléments typiques de cette catégorie de romans avec une romance, le fameux triangle amoureux, une écriture simple voire simpliste, beaucoup de dialogues, un bon rythme qui permet de ne pas s’ennuyer et la thématique du passage à l’âge adulte. Si l’on met de côté les éléments prévisibles de l’intrigue, la romance niaise et lourde et la naïveté de l’héroïne on trouve dans ce premier tome des éléments plutôt convaincants qui donnent envie de lire la suite.

L’univers de Grisha, qui est le même que celui de Six Of Crows, est plutôt intéressant et intriguant puisqu’on se retrouve avec une forte influence Russe notamment dans l’esthétique avec les costumes des Grisha appelés Kefta et qui sont des manteaux brodés, mais aussi dans les noms propres ou encore les lieux, décors et monuments. C’est avec beaucoup de plaisir que j'ai pris le temps d’imaginer cet univers dans l’atmosphère enneigée et froide de la Ravka. Cependant l’univers aussi intéressant soit-il est loin d’être complexe et souffre d’un manque de profondeur et de descriptions. L’autrice a préféré se focaliser sur une écriture à la première personne, fluide et rythmée avec plus de dialogues, pas toujours dans la finesse, ce qui crée un vrai manque de contenu. Idem pour les thématiques abordées. Le livre est un peu vide de questionnements et de remises en question, alors que l’univers se prêtait à tout un tas de réflexions intéressantes notamment avec cette fracture entre la haute société formée par les Grisha et le Darkling et celle du peuple, miséreux, vivant dans la peur et subjugué par les pouvoirs des magiciens.

Enfin si l’univers est original ce n’est pas le cas du scénario qui reste prévisible et qui propose pour la énième fois une héroïne jeune adulte d’abord faiblarde, maigrichonne et décrite comme quelqu’un de négligée mais qui heureusement va devenir une héroïne belle, forte et indépendante. Quant au Darkling le grand chef des Grisha qui possède des pouvoirs incommensurables, personnage énigmatique et sombre devient très vite lui aussi une caricature. Difficile de s’attacher à des personnages aussi archétypaux et naïfs.

Si ce premier tome tombe dans les retors des romans Young Adult on y passe néanmoins un agréable moment de lecture et on a du mal à lâcher le livre qui parvient à être addictif. Il est certain que ce type de saga peut être une bonne porte d’entrée dans l’univers de la fantasy avec un univers original mais facile à cerner et abordable. Ce premier tome se suffit presque à lui-même à la façon dont il se conclut, ce qui est plutôt une bonne chose si on ne veut pas se jeter tout de suite sur le tome 2 intitulé Le Dragon de Glace et sorti depuis le mois dernier chez les éditions Milan. Un troisième tome conclura cette saga l’an prochain. Pas sûre que je choisisse cette saga dans mes priorités de lecture mais peut être me laisserai-je tenter par Six Of Crows qui semble mettre plus de lecteurs d’accord et propose peut-être une histoire plus mature et moins prévisible.

__________

Acheter Grisha, Tome 1 sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *