L’an dernier on m’a offert ce magnifique livre dédié à Guillermo Del Toro, qui est un de mes réalisateurs préférés. J’adore Le Labyrinthe de Pan, et j’avais adoré le plus récent Crimson Peak. J’aime énormément son univers visuel et il attache un grand soin à construire ses films, un peu gothiques, victoriens, étranges, fantastiques et surtout en laissant une grande place aux monstres. Les monstres c’est le thème de prédilection de Guillermo Del Toro, il y en a dans tous ses films sous une forme ou sous une autre, c’est son obsession, d’où le titre de ce livre.

Guillermo Del Toro

On peut faire confiance à Huggin & Munin pour la qualité de leurs livres qui sont visuellement toujours magnifiques et c’est encore le cas pour celui-là qui a une pure couverture dessinée dans un style ancien, avec un relief. À l’intérieur, on a un papier de qualité avec des photographies magnifiques. Niveau contenu la qualité est encore au rendez-vous aussi, car on a plusieurs auteurs qui proposent des petits essais sur les thématiques des films du réalisateur, sur sa façon de créer et sur l’esthétique derrière les films. Ce n’est pas dur à comprendre et même un néophyte en cinéma pourra apprécier ce livre : cela reste grand public, mais on y apprend beaucoup de choses intéressantes. On a également une interview de Guillermo Del Toro.

La partie que j’ai le plus aimé c’est lorsque l’on nous détaille la maison qu’à aménagé Del Toro dans laquelle il travaille pour trouver l’inspiration. C’est un véritable cabinet de curiosité et c’est le rêve pour moi. Il y a beaucoup de photographies de cette maison, où chaque pièce a un peu une thématique. On y voit que Guillermo Del Toro a amassé au fil des années des objets d’arts, des reliques liés au cinéma, à la pop culture, à ses artistes préférés et surtout avec les thématiques qui lui sont chères, notamment les monstres. Il y a des livres partout, des bibliothèques de folies et le style de décoration de la maison est magnifique, c’est complètement ce que j’aime. Il est visiblement doué pour agencer les objets ensembles et créer des univers forts visuellement.

La fin du livre est consacrée aux œuvres qui ont inspiré Del Toro. Finalement il n’y a pas tant de texte que ça, c’est un livre qui se lit vite. Il y a 70 pages de textes et beaucoup de grandes photographies, qui prennent presque plus de temps à déchiffrer tellement il y a de choses à voir. Un vrai coup de cœur pour cette lecture, que j’ai lu en un après-midi tant j’étais plongée dedans. Une lecture parfaite pour l’automne puisqu’elle donne énormément envie de lire des livres de monstres et d'Halloween.

__________

Acheter Guillermo Del Toro : Dans L'Antre avec les Monstres sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *