Depuis quelque temps j’éprouve une envie de me remettre à la lecture de manga, de trouver de belles histoires poétiques et pleines de magie. Récemment j’ai découvert Le Maitre des Livres que j’ai beaucoup aimé et lorsque j’ai vu la couverture de L’Atelier des Sorciers, j’ai tout de suite voulu l’acheter et le lire. Il s’agit d’une nouveauté Pika sortie en Mars 2018, par Kamome Shirahama. L’illustration de couverture est vraiment magnifique et toute en douceur et laisse supposer un petit côté Harry Potter qui n’est pas pour me déplaire. Une édition collector qui comprend une couverture alternative, des bonus et un mini-artbook est également disponible pour quelques euros de plus.

Kamome Shirahama L'atelier des Sorciers

On va suivre le personnage de Coco, une petite fille qui vit avec sa mère dans un village reculé. Dans ce monde, la magie fait partie du quotidien depuis très longtemps, mais seulement pour ceux qui ont été choisis à la naissance pour pouvoir la pratiquer. Coco, elle, est ordinaire mais rêve de pouvoir être une sorcière, même si elle ignore tout de la façon dont on pratique la magie. Un jour qu’un sorcier nommé Kieffrey arrive dans son village, sa curiosité l’emporte, elle va l’espionner et découvrir la nature de la magie. Aussitôt elle se souvient qu’elle possède un livre de magie qu’un inconnu lui avait donné lorsqu’elle était plus jeune et se met alors à tester des sortilèges qui vont se révéler dangereux et lui causer des ennuis, la forçant à quitter son village pour devenir l'apprentie de Kieffrey.

La magie est un miracle qui colore le monde.

Je suis vraiment ravie d’avoir franchi le pas d’acheter ce premier tome car je l’ai vraiment adoré. J’y ai retrouvé tout ce que je souhaitais, à commencer par la magie qui est pour le moins originale et mystérieuse. Elle se pratique en dessinant des pentacles qui doivent respecter des règles strictes et demandent beaucoup d’habileté et de travail. Des petits encarts explicatifs nous apprennent d’ailleurs les rudiments de cette magie avec le matériel nécessaire et la signification des symboles des pentacles. On assimile les notions élémentaires en même temps que Coco et notre savoir s’étoffe au fil du manga, ce qui promet un contenu très riche pour les prochains tomes. Tout a été très bien pensé et tient vraiment bien la route.

L’univers du manga est vraiment riche et on a hâte d’en savoir plus car de nombreux points restent mystérieux. Une carte du monde de Coco est disponible à la fin du manga où on peut y voir les différents lieux visités comme son village, l’atelier de Kieffray, l’Académie où vivent la plupart des sorciers et aussi Carn, une ville de sorciers où Coco se rend pour acheter le matériel nécessaire à la pratique de la magie, dans une vieille boutique qui fait un clin d’œil à celle d’Ollivander dans Harry Potter. Ce monde est très beau à voir, dans un style mélangeant Japon traditionnel et occident.

Quant aux personnages, on s’y attache très vite. Kieffrey, le sorcier qui recueille Coco et qui semble très gentil et doux, vit en marge des autres sorciers dans un atelier reculé. Il y enseigne la magie à d’autres filles apprenties qui ont toutes une personnalité bien distincte. Coco, elle, est un personnage qui voue une adoration à la magie sans savoir ce qu’elle est exactement. Elle est extrêmement curieuse et cela va l’amener à commettre des erreurs et des imprudences, car en plus de cela elle est assez naïve mais d’une façon qui n’est pas agaçante. Car même si Coco commet des erreurs, elle est travailleuse et ne renonce pas. Elle se rend compte de la gravité de la situation et va tout faire pour réparer son erreur. Même si elle va vite voir que dessiner des pentacles ce n’est pas si facile que ça, mais on sait qu’elle va persévérer car elle est pleine de ressources. C’est donc un personnage vraiment attachant et attendrissant que l’on a hâte de voir évoluer au fil des tomes.

Enfin cette histoire intrigante est portée par de très jolis dessins poétiques et pleins de douceurs. L’environnement est particulièrement bien représenté et on a envie de plonger dans les cases pour voir de plus près la maison de Kieffrey, un atelier qui donne l’impression d’être un mélange entre un trou de Hobbit et Poudlard. Les costumes et les vêtements des personnages sont également très travaillés et vraiment magnifiques, comme on peut le voir sur la couverture.

On a donc ici un premier tome particulièrement réussi qui introduit bien l’univers, le contexte et les personnages. En seulement 200 pages, l’auteur arrive à nous mitonner une histoire addictive, drôle, pleine de rebondissements et d’action. On se pose mille questions une fois le gros cliffhanger de fin arrivé, notamment qui est le mystérieux sorcier qui a donné le livre de magie à Coco et que veut-il… C’est donc avec beaucoup d’impatience que j’attends la sortie du tome 2 prévue pour le 6 Juin 2018 et qui promet un contenu passionnant

__________

Acheter L'Atelier des Sorciers sur Amazon !

Précommander le tome 2 de L'Atelier des Sorciers sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *