J’ai choisi cette BD par hasard au vu de la couverture qui me plaisait bien et d’une histoire mystérieuse qui avait l’air tout aussi sympa.

On va se retrouver dans un 19ème siècle improbable, à suivre deux agents spécialisés dans le paranormal qui vont enquêter dans un hôpital pour enfants perdu dans une forêt où il se passe des choses étranges. Tous les soirs à minuit, les enfants se lèvent sans en avoir conscience, vont sur le toit et dansent étrangement en cercle comme s’ils étaient en transe.

Il s’agit d’une histoire comme je les aime, teintée de fantastique et de mystère, dans une ambiance ancienne et sombre. J’ai tout à fait apprécié cette lecture. J’ai bien aimé le côté forêt / hôpital pour enfant un peu ancien, transe un peu chamanique. Cela donne une atmosphère très intéressante à la BD.

Il ne s’agit que d’un one shot mais on pourrait imaginer une saga avec ces deux enquêteurs qui pourraient résoudre tout un tas de mystères. On a d’un côté Casimir Dupré, un beau parleur à la grande gueule en besoin constant d’attention et de l’autre Artémis D’Harcourt, femme forte et fière qui ne recule devant aucun danger pour résoudre l’affaire et sauver les enfants. Deux personnages qui se complètent bien et qui amènent des dialogues tantôt amusant, tantôt lourd. (lourd parce qu’on ne peut pas s’empêcher de laisser planer une romance dont on se serait bien passé)

Le point négatif c’est que l’histoire manque un peu de surprise. Avec une histoire au départ intrigante et mystérieuse, on reste un peu sur notre faim et le dénouement ne m’a guère surprise.

Niveau illustration, on a de jolies couleurs et une belle ambiance. Les personnages ont des traits assez caricaturaux qui sont bien fait et intéressants même si ce n’est pas mon style de dessin préféré. Finalement, ce que j’ai le plus apprécié ce sont les décors très 19ème siècle, le côté aventure et recherche d’indices.

Je pense que c’est une BD qui serait encore meilleure s’il y avait d’autres tomes avec d’autres histoires, de quoi approfondir nos deux personnages et leur relation qui évolue beaucoup trop vite dans cette histoire. Ce serait l’occasion de se faire plaisir au niveau des lieux et des décors du 19ème siècle ; mais sinon c’était une bonne BD, c’est juste qu’elle ne me restera pas en tête longtemps.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *