Voilà tout d’abord un très bel objet livre qui, rien qu’à sa couverture parfaite pour Halloween donne très envie. Le livre est un grand format en hardback très bien édité chez les éditions du Chat Noir. Et à l’intérieur, même constat, la mise en page est soignée et on retrouve de magnifiques illustrations en noir et blanc en pleine page de Loïc Carnavaggia et de Mathieu Coudray. Rien qu’à feuilleter le livre, on sait qu’on va pénétrer dans un univers fantastique et sombre, autant dire tout ce que j’aime. J’avais choisi ce livre pour ma Pile à Lire du Pumpkin Autumn Challenge pour la catégorie Creepy, Spooky, Halloween et c’était parfait.

Anthelme Hauchecorne, Le Carnaval aux Corbeaux

On va se retrouver en Alsace, plus particulièrement à Rabenheim, une petite ville où on va suivre deux personnages, deux amis très différent l’un de l’autre. D’un côté on a Ludwig Poe, dont le père a disparu il y a des années et qui s’adonne au spiritisme dans l’espoir de communiquer avec les fantômes. Et de l’autre, Gabriel Grimm, descendant de la grande famille Grimm, autrefois riche et célèbre mais dont la fortune a tournée. Gabriel est moins excentrique que Ludwig, ce qui ne les empêche pas d’être amis. Jusqu’au jour où une étrange fête foraine s’installe en ville, à la Toussaint. Peuplées de personnages étranges et effrayant, les deux amis vont se retrouver à vivre des tas d’épreuves, et à affronter leur passé et celui de Rabenheim.

Difficile de résumer ce livre car la première chose que je peux dire sur lui, c’est qu’il est incroyablement dense ! J’ai mis beaucoup de temps à le lire, non pas qu’il ne me plaisait pas, car au contraire je l’ai adoré. Les pages sont très grandes et l’écriture remplit toutes les pages, de façon assez serrée. Mais c’est surtout que l’auteur a une écriture foisonnante et merveilleuse. On va retrouver tout ce qu’on a envie de lire dans le cadre d’une fête foraine : une multitude de personnages tous plus grotesques et effrayants les uns que les autres, des accumulations de confiseries, d’objets, de jeux, de lieux, d’attractions, de décors. Le style de l’auteur nous en met plein les mirettes. On a vraiment l’impression d’y être, on se sent complètement immergé dans ce village Alsacien. Ce qui fait qu’on prend le temps de lire, de savourer chaque paragraphe, de prendre le temps d’imaginer tous ces décors et lieux. En plus de ça, l’histoire est assez dense, il se passe plein de choses, de péripéties, d’aventures, de rebondissements inattendus, de surprises et de révélation, d’où ce besoin de ne pas tout dévorer d’un coup.

Dédicace de l'auteur
La dédicace de l'auteur dans mon exemplaire

Le deuxième point fascinant dans ce livre est la multitude de références et d’emprunts aux mythologies germaniques, nordiques ou au folklore de l’Alsace et des pays de l’Est. L’auteur semble très bien renseigné et pour ma part je ne connaissais pas la plupart de ces références donc cela m’a énormément plu d’en apprendre sur ce thème qui est passionnant.

Avec ce côté folklore, Est de la France, Forêt noire, Carnaval on est vraiment dans une ambiance que j’ai adoré, sombre, parfaite pour Halloween, qui nous fait frissonner mais sans nous faire peur toutefois. Du coup ce livre peut être fait pour tout le monde. J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, je suis ravie qu’il soit dans ma bibliothèque. L’écriture de l’auteur est vraiment belle, il arrive à nous transporter dans un univers fantastique et sombre, absolument tout ce que j’aime.

__________

Acheter Le Carnaval Aux Corbeaux sur Amazon !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *